Mot de l’Inspecteur Général d’Etat

igeJe voudrais tout d’abord adresser toute ma gratitude à l’Union Européenne par le truchement de sa Délégation à Lomé pour avoir bien voulu doter l’Inspection Générale d’Etat d’un site web.

A l’heure où les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) sont devenues un outil de travail incontournable, il serait aberrant que l’Inspection Générale d’Etat soit mise à l’écart de cette évolution.

En effet, depuis sa création en 1972, l’IGE du Togo a apporté une importante contribution dans la promotion de la bonne gouvernance.

Malgré cette œuvre importante et indispensable à la protection des deniers publics, c’est-à-dire l’argent des contribuables contre les agents indélicats, l’Inspection Générale d’Etat reste peu et mal connue d’une bonne frange de la population togolaise. La discrétion nécessaire à l’exécution de ses missions de contrôle, et la confidentialité de nos rapports ne militent pas en faveur de la connaissance de l’Inspection Générale d’Etat par nos concitoyens.

Avec la promulgation de la loi n° 2014 – 009 du 11 Juin 2014 portant code de transparence dans la gestion des finances publiques, le site Web permettra de combler le déficit d’information au public sur les travaux de notre institution en permettant de faire connaitre au public national et international, le travail important qu’elle accomplit dans l’assainissement des finances publiques.

Sur notre site, le public pourra prendre connaissance de nos travaux de contrôle et apprécier l’importance de notre contribution au développement de la bonne gouvernance dans notre pays.

Bien informé sur l’utilisation judicieuse de son argent, le contribuable n’éprouvera plus de gêne à payer ses impôts car, il aura le sentiment qu’il œuvre pour une cause noble.

L’assistance financière extérieure n’hésitera plus à apporter son concours au pays, dès lors que le pari de la bonne gestion des fonds publics sera gagné.

C’est donc sur cette note de satisfaction que je réitère ma gratitude à l’Union Européenne et prends l’engagement que cet outil précieux sera utilisé à bon escient.

L’inspecteur Général d’Etat